Mouvement intra académique : Fonctionnement de l’algorithme d’ affectation

Comment sont classés les candidats au mouvement intra académique sur l'ensemble des établissements de l'académie ? Vous n’aurez pas droit dans cet article à une longue explication bourrée de formules mathématiques complexes mais simplement à son principe de fonctionnement.

Mouvement intra académique second degré nancy-Metz - fonctionnement de l'algorithme d'affectationLe classement des candidats par barème décroissant

La machine classe les candidats au barème sur l’ensemble des établissements de l’académie par barème décroissant et constitue ainsi plus de 300 piles.

En fonction des postes libres, elle affectera les candidats au fur et à mesure de leur ordre dans la pile.
Des candidats peuvent apparaître plusieurs fois dans une pile. Exemple : Mme DURAND a formulé en V1 Clg de la Craffe à Nancy, V2 Commune de Nancy et V3 Tout poste en 54. Elle apparaîtra donc trois fois dans la pile : d’abord avec son barème du V3 (le plus important), puis avec son V2 et enfin avec son V1. On voit donc l’importance des bonifications, elles permettent de « remonter » dans la pile.

 

L’ordre des vœux est également important

L’ordinateur ne donnera pas satisfaction à tous les premiers des piles car à côté de chaque vœu figure l’ordre de celui-ci. Si un candidat est le premier d’une pile grâce à son vœu 5 et qu’il a eu satisfaction sur un de ses quatre vœux précédents, l’ordinateur passera au deuxième de la pile. Si ce dernier a déjà eu satisfaction, il passera au suivant et ainsi de suite.

Chaque année, des personnels nous contactent en désirant savoir s’il est possible d’échanger avec un autre collègue car ils ont eu un vœu et désiraient obtenir le suivant. La réponse est invariablement la même : NON car si un candidat a obtenu son vœu 2 il est impossible de lui octroyer le vœu 3 car cela constituerait une DÉGRADATION.

 

Les améliorations

La machine procède ensuite elle-même à des améliorations du mouvement (échange de postes au sein d’une commune par exemple) et livre les résultat de ses « cogitations ». Les chefs de bureau examinent alors les résultats et peuvent intervenir pour affecter « de force » une mutation simultanée ou un cas médical et exécuter de nouveau l’algorithme. Si la discipline est « bloquée », ils peuvent ouvrir certaines Zones de Remplacement – ZR – et faire de nouveau tourner le programme.

Nulle magouille là-dedans, simplement le souci d’affecter tout le monde, régler éventuellement des cas individuels, pourvoir des ZR « désertées » ou compléter des ZR importantes (pour éviter des suppressions de poste en ZR, le Rectorat procède au calibrage des ZR dans le cadre du mouvement).
Le Rectorat répugne à utiliser le vœu zéro (affectation du Recteur) et nous n’allons pas nous en plaindre, loin de là.

Pour en savoir plus : Consultez notre dossier spécial – Mouvement intra académique second degré