Face aux événements violents que nous avons connus sur des campus de Nancy et Metz, la section Sgen-Cfdt de l’Université de Lorraine a partagé l’émotion de toute la communauté universitaire.